Article

La Nature fait bien les choses: quand la chimie s'en inspire...

Nature knows how to do the job... and it does it right

Brazzoloto, Deborah (Université de Californie)

Abstract: Leonardo da Vinci used to say : « Learn from Nature, it is in it that we’ll find the future. » This quote makes sense when we think about bio-inspired chemistry. It is a field in great expansion where the chemists’ job is to be inspired by the chemical phenomena that occur in nature, to understand and to try to reproduce them in order to synthesize efficient catalysts for the activation and the reduction of small molecules such as protons or dioxygen for example. This is why in synthesizing a model of the NiFe hydrogenase, enzyme which reversibly catalyses proton reduction in dihydrogen, is particularly interesting for chemists. By reproducing in a synthetic molecule key elements of the active site of these enzymes, new catalysts using non-noble metals for proton reduction can be developed. The activation and the reduction of O2 by manganese complexes in order to understand which factors promote a bi- or a tetra-electronic reduction of O2 leading to the production of H2O2 or water have been synthesized and characterized.

Résumé: Léonard de Vinci disait : « Va prendre tes leçons dans la nature, c’est là qu’est notre futur. » Cette citation prend tout son sens lorsqu’on pense à la chimie bio-inspirée. Il s’agit d’un domaine en pleine expansion où le travail des chimistes consiste à s’inspirer des phénomènes chimiques qui se produisent dans la nature, à les comprendre et à essayer de les reproduire afin de synthétiser des catalyseurs efficaces pour l’activation et la réduction de petites molécules telles que les protons ou le dioxygène. C’est pourquoi synthétiser des modèles de l’hydrogénase à NiFe, enzyme qui catalyse, de manière réversible, la réduction des protons en dihydrogène, intéresse particulièrement les chimistes. En reproduisant les éléments clés du site actif de ces enzymes au sein d’une molécule de synthèse, on peut alors développer de nouveaux catalyseurs à base de métaux non nobles pour la réduction des protons. D’autre part, l’activation et la réduction de O2 par des complexes de manganèse contribue à comprendre quels sont les facteurs qui favorisent une réduction bi- ou tétra-électronique de O2 pour produire soit H2O2, soit H2O.


Mot(s) Clé(s): Chimie bio-inspirée ; Electrochimie ; Catalyse ; Bio-inspired chemistry ; Electrochemistry ; Catalysis
Localisation: CNUDST (TUN01)
Code de rangement: SP 1-3

Published in: L'Actualité Chimique: N° 432 (Septembre 2018), p. 41-44

The record appears in these collections:
Articles & Preprints > Articles

 Record created 2019-05-21, last modified 2019-07-09


Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)